Communiquer en couple - Un défi à relever à deux

Communiquer en couple - Un défi à relever à deux

Par Fabienne Moreau, conseillère conjugale et familiale à la Maison des Familles de Lyon
Publié le 1er Avril 2019

« J’ai essayé tellement de fois de lui parler, de lui faire comprendre ce que je vivais… Mais il n’entend pas ce que je veux dire » ou encore « La communication entre nous s’est brouillée peu à peu, alors on met les sujets qui fâchent sous le tapis et je me sens de plus en plus seul ».

 

C’est bien souvent par ces mots que les premiers entretiens de conseil conjugal débutent. L’absence ou le déficit de communication constitue l’un des motifs les plus fréquents de consultation. Il est le premier signe d’une fissure dans la relation de couple.

 

 

Certains couples qui ont osé demander de l'aide à un conseiller conjugal s'expriment « Ce n’est pas facile de franchir la porte d’un cabinet de conseil conjugal. Il faut prendre son courage à deux mains pourtant cette démarche a ouvert la parole entre nous ».

Le défaut de communication vient mettre le couple en souffrance. Le silence s’installe, l’isolement émotionnel et les stratégies d’évitement fragilisent peu à peu la relation.

Et pourtant, vivre des difficultés de communication n’est pas sans issue. Il est possible d’apprendre, ou réapprendre à prendre soin de ce lien de couple.

On apprend bien à lire, à écrire ou à nager… Pourquoi n’apprendrait-on pas à dialoguer avec la personne qui nous est le plus chère ?

 

Restaurer la communication, c’est retrouver une intimité affective, une complicité, un élan amoureux. Chaque conjoint doit pouvoir  dire : « Je me sens entendu ».

C’est cette qualité d’écoute qui forge le cœur à cœur. Pour autant, vivre la conjugalité est un exercice d’écoute qui suppose un réel effort. Il n’y a pas d’âge pour se mettre en route… à tout moment de la vie, les conjoints peuvent désirer resserrer leurs liens distendus. Ce qui compte, ce n’est pas l’âge mais la volonté. Vouloir réamorcer un vrai dialogue, vouloir y consacrer du temps et de l’énergie. Mais attention à la fatigue et au stress : cela pourrait pénaliser cette démarche.

Le couple qui choisit de réapprendre à communiquer, sait qu’il aura à y consacrer du temps, et à choisir aussi les moments propices à une attention réelle à l’autre. Un conseiller conjugal pourra accompagner ce cheminement.

Reprendre les mots de l’un et de l’autre,  les faire résonner d’une manière nouvelle.

 

COMMUNIQUER AUTREMENT

Nous sommes habitués à vivre l’échange comme une partie de ping-pong.
« Tu parles, je me défends, tu accuses, je riposte, etc. ».  Il s’agit désormais de remettre en question ces mécanismes habituels. Changer nos modalités d’écoute  et de prise de parole  afin de donner un véritable espace à l’autre : écouter autrement, parler autrement.

 

S'ECOUTER AUTREMENT

C’est écouter, non pas pour répondre à l’autre, mais pour le comprendre.

C’est une invitation à quitter certains automatismes, comme la recherche de solutions immédiates ou la mise en place de systèmes de défense.

Celui qui écoute aura une vigilance particulière à mettre à distance son propre mental. Il ne s’agit plus de défendre ses propres valeurs, ses croyances, ses sentiments, mais d’être entièrement ouvert à l’autre qui se révèle.

Sortir de son prisme personnel pour offrir à l’autre, empathie, compréhension et véritable présence.

L’attitude d’écoute s’inscrit aussi dans le langage non verbal. C’est une façon de se rendre disponible à l'autre : cesser son activité, lâcher son smartphone par exemple… Alors l’autre recevra le message : « Tu es assez important pour moi pour que j’interrompe mon activité, que je lâche mon téléphone ».

Dans ce nouvel espace libéré, celui qui « écoute » va pouvoir accéder à la parole de l’autre, prendre conscience des sentiments vécus par l’autre, accéder aux fragilités et vulnérabilités de l’autre.

Cette attitude d’écoute constitue la base du dialogue qui vient nourrir le couple.

 

SE PARLER AUTREMENT

En face, celui qui parle s’exprimera en « je » pour nommer ses émotions et ses ressentis. Il évitera le « tu » qui trop souvent blâme, juge ou critique.

Parler, s'exprimer, demande d’aller identifier le vrai message que je veux transmettre : je parle de moi, de mon ressenti, de mes besoins.

Parler, n’est pas un jeu de devinette. C’est au contraire, oser se dévoiler sur son intériorité, sur ses besoins et ses désirs. C’est une forme d’audace, de courage de « se » dire

La qualité de parole et d’écoute forge peu à peu le cœur à cœur. Elle établit pas à pas une intimité amoureuse. Cette conversation amoureuse adoucit la vie, « nidifie » le couple.

De ce cœur à cœur découle la confiance, l’intimité des corps. Car les gestes du corps viennent traduire le cœur à cœur.

 

Fabienne Moreau

Retour